Cette œuvre comprend 426 petits tableaux assemblés au mur de manière à suggérer une courtepointe. Sur ceux-ci, on découvre des mots manuscrits recouverts de taches et de motifs à carreaux dans des tons pâles ou foncés.

Monique Régimbald-Zeiber

(Sorel, Québec, 1947)

 

Les dessous de l’Histoire : Marguerite B., les écrits

2002-2003

Acrylique sur toile

300 x 875 cm (ensemble des 426 éléments)

Don anonyme, 2004

Collection du Musée national des beaux-arts du Québec, 2004.583

© Monique Régimbald-Zeiber. Photo : MNBAQ, Patrick Altman


L’œuvre intitulée Les dessous de l’Histoire : Marguerite B., les écrits comprend 426 tableautins installés au mur de manière à suggérer un ensemble de napperons tissés. Monique Régimbald-Zeiber a transcrit sur chacun d’eux ce qu’il reste des écrits autobiographiques de Marguerite Bourgeoys (1620-1700). Les textes témoignent du rôle des femmes dans la fondation de la Nouvelle-France. L’artiste reprend ainsi le geste accompli par les religieuses copistes qui en ont assuré la transmission à travers le temps. Empreinte perpétuant la mémoire, l’écriture nous parvient quelque peu effacée ou cachée par des motifs à carreaux et des taches qui rappellent des bouts de tissu ou de peau.


Intéressée par les rapports entre l’image et l’écrit, Monique Régimbald-Zeiber étudie la littérature russe et les arts visuels. De 1992 à 2012, elle enseigne à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. En tant que peintre, elle poursuit une démarche qui interroge la construction du regard et de l’histoire. Elle puise son inspiration dans les écrits de femmes qui ont marqué l’histoire. Son œuvre Les dessous de l’histoire : Marguerite B., les écrits est présentée pour la première fois au Musée d’art contemporain de Montréal en 2004 dans l’exposition « Nous venons en paix... » – Histoire des Amériques.

MUSÉE NATIONAL DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC

179, Grande Allée Ouest
Québec (Québec), G1R 2H1
418 643-2150

mnbaq.org »
Google Maps »

Dans L’Histoire illustrée, Raphaëlle de Groot interroge, comme Monique Régimbald-Zeiber, la construction de l’histoire et ses représentations. Cette installation a d’ailleurs fait partie de l’exposition « Nous venons en paix... » – Histoire des Amériques (2004) au Musée d’art contemporain de Montréal. De Groot y présente une collection d’images tirées de manuels d’histoire du Canada datant des années 1950. Elle les classe selon des catégories inventées, comme les personnages qui regardent au loin ou ceux qui portent une arme. À cet ensemble s’ajoutent un film vidéo dans lequel l’artiste exécute une performance et une table où repose une pâte de sel qui se cristallise avec le temps.

Raphaëlle de Groot

(Montréal, 1974)

 

L’Histoire illustrée

2003-2004

245 impressions au jet d’encre sur papier monté sur du bois aggloméré, 6 bandes vidéo, 6 moniteurs, pâte de sel, table, podium

Collection de l’artiste

© Raphaëlle de Groot