Cette photographie montre la sculpture en pierre noire d’une femme qui tient dans ses mains un tambour blanc et qui porte un enfant sur son dos. Les visages de la femme et de l’enfant sont très expressifs.

Judas Ullulaq
(Thom Bay, Kitikmeot, Nunavut, 1937  – Taloyoak, Kitikmeot, Nunavut, 1999)

 

Mère et enfant
1997

Pyroxénite et bois de caribou
39,7 x 34,5 x 28,3 cm

Acheté grâce à une contribution spéciale d’Hydro-Québec, 2005

Collection du Musée national des beaux-arts du Québec, 2005.2481

© Succession Judas Ullulaq. Photo : MNBAQ, Paul Dionne


Avec Mère et enfant, Judas Ullulaq reprend un thème récurrent dans l’histoire de l’art tant inuit qu’occidental. La sculpture en pierre et en bois de caribou montre une femme portant un jeune enfant dans une poche sous le capuchon de son amauti (parka) et s’apprêtant à frapper un tambour. Le style très expressif des deux personnages est caractéristique de la production d’Ullulaq. Les traits déformés des visages oscillent entre l’humour et l’effroi avec les petits yeux exorbités, les narines dilatées et les bouches béantes qui laissent voir des dents espacées.


Né dans la région de Thom Bay au Nunavut, l’artiste inuit Judas Ullulaq s’établit à Taloyoak à la fin des années 1960. Il sculpte d’abord des miniatures en ivoire pour ensuite augmenter les dimensions de ses œuvres tout en diversifiant ses matériaux. Bien que la pierre demeure son support privilégié, Ullulaq a recours à l’andouiller, à l’os, au tendon et à la corne de bœuf musqué pour rehausser certains détails. Il fait partie d’un groupe de sculpteurs de Netsilik particulièrement prolifiques dont les œuvres sont souvent extravagantes et parfois grotesques.

MUSÉE NATIONAL DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC

179, Grande Allée Ouest
Québec (Québec), G1R 2H1
418 643-2150

mnbaq.org »
Google Maps »