Cette photographie montre un lit sur lequel sont posés des couvertures, la sculpture d’un chien et un casque de soldat. Une étagère garnie de denrées non périssables se trouve au pied du lit. Les murs sont tapissés d’isolant en fibre de verre.

Liz Magor

(Winnipeg 1947)

 

Messenger (détail)

[Messager]

1996-2002

Bois, plâtre, textiles et objets trouvés

305 x 305 x 427 cm

Don de l’artiste, 2003

Vancouver Art Gallery, VAG 2003.11 a-f 

© Liz Magor. Photo : Vancouver Art Gallery, Trevor Mills


Messenger [Messager] est une construction rudimentaire qui ne comprend qu’une seule pièce. À l’intérieur, différents objets liés à la survie ou à la guerre, tels que des denrées non périssables et des munitions, suggèrent l’idée d’une catastrophe imminente ou passée. L’œuvre évoque à la fois la cabane d’un trappeur ou d’un garde-chasse, le refuge d’un ermite et le cabinet de curiosités. L’absence de figures humaines renforce ce rapport indéfini au temps et au lieu. Il revient en quelque sorte aux objets, en apparence anodins, de raconter l’histoire de cette œuvre, comme le suggère le titre.


La pratique de l’artiste manitobaine Liz Magor tourne principalement autour de la sculpture et de l’installation. Magor s’intéresse à la culture matérielle en tant que partie constitutive de l’identité. Dans ses œuvres, les objets du quotidien sont présentés comme le reflet d’un patrimoine individuel et collectif. Grâce à une technique de moulage hyperréaliste, Magor reproduit des artéfacts de manière à interroger les notions d’authenticité et de vérité. L’artiste explore ainsi la frontière entre le réel et le simulacre. Elle aborde en outre la relation de réciprocité qui unit l’être humain et le monde des objets, afin d’attirer l’attention sur des préoccupations sociales comme la surconsommation.

VANCOUVER ART GALLERY

750, rue Hornby
Vancouver (Colombie-Britannique), V6Z 2H7
604 662-4719

vanartgallery.bc.ca » 
Google Maps »