Cette photographie montre une section de l’exposition Body Missing, de Vera Frenkel. Plusieurs caissons sont disposés dans une pièce dont les murs et le sol sont faits de larges planches de bois. Un téléviseur est installé sur deux caissons superposés.

Vera Frenkel

(Bratislava, dans l’ancienne Tchécoslovaquie, 1938)

 

Body Missing (détail)

[Porté disparu]

1994 – en cours

Installation comprenant six vidéos, six photomontages et un site internet

Dimensions variables

© Vera Frenkel / CARCC (2018)

Photo : Matt Smith. Photographie d’une partie de l’installation dans l’une des trois chambres où ont été entreposées les œuvres volées lors de la Deuxième Guerre mondiale, mine de sel, Altaussee, 2017


Body Missing [Porté disparu] est une installation multimédia au cœur d’un projet amorcé par Vera Frenkel en 1994. À l’aide d’une trame narrative semi-fictionnelle, l’artiste présente une enquête sur les milliers œuvres d’art pillées par les nazis pour être exposées dans le musée que planifiait de construire Adolf Hitler à Linz, en Autriche. Body Missing est une accumulation de matériaux d’archives (correspondances, entretiens, extraits de film et photographies), de photomontages et de bribes de conversations rapportées par les serveurs de l’installation participative …from the Transit Bar [… du Transit Bar], réalisée en 1992 par Frenkel. Body Missing prend également la forme d’un site internet collaboratif actif depuis 1996. À l’automne 2017, l’installation est exposée à 700 mètres de profondeur dans la mine de sel où l’on avait retrouvé les œuvres volées par les nazis, située dans la commune autrichienne d’Altaussee.


Vera Frenkel est une artiste multidisciplinaire originaire de Tchécoslovaquie. À l’aube de la Deuxième Guerre mondiale, les membres de sa famille fuient le pays pour Londres quelques mois à peine après sa naissance. Elle a 11 ans lorsque sa famille s’établit finalement à Montréal. Cette composante biographique et sa posture en tant qu’immigrante marquent sa pratique artistique, où la vidéo occupe une place prépondérante. Frenkel joue sur les limites de la fiction et de la réalité ; elle réfléchit notamment sur les enjeux linguistiques, identitaires et technologiques liés à la communication. Body Missing constitue l’une des œuvres les plus emblématiques de la pratique de l’artiste.