Cette photographie en noir et blanc présente, dans la partie gauche, une femme assise dans un fauteuil. Un lit se trouve dans la partie droite de l’image et une bibliothèque en arrière-plan couvre la surface du mur.

Raymonde April

(Moncton, Nouveau-Brunswick, 1953)

 

Le portrait de Michèle

1993

Épreuve argentique à la gélatine sur papier plastifié marouflé sur toile

184,2 x 160,7 cm

Acheté en 1994, collection Pétromont 

Musée des beaux-arts de Montréal, 1994.Ph.1

© Raymonde April


Le portrait de Michèle est une photographie marouflée sur toile qui se présente à la fois comme une scène d’intérieur et un portrait. Sur un mode intimiste emblématique de sa pratique, Raymonde April représente une femme songeuse assise près d’un lit et d’une bibliothèque. Il s’agit de son amie Michèle Waquant (1948), une artiste qui travaille notamment la vidéo et la photographie. L’image conjugue plusieurs disciplines artistiques par la présence de photographies en arrière-plan, de cassettes vidéo déposées sur le lit et de livres sur l’histoire de la peinture contenus dans la bibliothèque.


Raymonde April pratique la photographie depuis les années 1970. Influencée par le cinéma et la littérature, elle crée des séquences narratives qui se déploient en séries d’images souvent accompagnées de textes. Elle amalgame et réinterprète les genres artistiques du portrait (ou de l’autoportrait), du paysage, du récit de voyage, de la nature morte et de la scène d’intérieur, comme dans Le portrait de Michèle. Elle emprunte à l’approche anthropologique tout en adoptant un angle personnel et poétique, ce qui positionne sa pratique entre l’autobiographie et la fiction (aussi nommée autofiction).

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec), H3G 1J5
514 285-2000

mbam.qc.ca »
Google Maps »