Le mot AIDS est peint en bleu sur une toile orangée accrochée au mur du fond d’une pièce. Le motif est repris dans d’autres couleurs pour deux tableaux à gauche et à droite. Les murs et une partie du plafond sont recouverts d’un papier peint au même motif, dans d’autres coloris.

General Idea

(AA Bronson, Felix Partz and Jorge Zontal, 1969-1994)

 

AIDS

[SIDA]

1988-1990

Acrylique sur toile et sérigraphie sur papier peint

244 x 244 cm (chacun des tableaux), installation : dimensions variables

Don de Robert et Lynn Simpson, 1997

Musée des beaux-arts de l’Ontario, 98/48.1-3

© General Idea. Photo : photographie de l’installation prise lors de l’exposition General Idea’s Fin de siècle qui s’est tenue au Württembergischer Kunstverein (Stuttgart) en 1992.


Le logo AIDS [SIDA] est d’abord créé en 1987 par le collectif General Idea, qui calque la forme du célèbre LOVE (1966), de l’artiste américain Robert Indiana (1928). Si ce dernier représentait par ce mot l’amour libre emblématique des années 1960, General Idea prend acte, avec AIDS, du changement de paradigme engendré par l’émergence du sida au tournant des années 1980. Des campagnes d’affichage sauvage sont organisées dans plusieurs villes dès 1987 et une série de douze tableaux reprenant le motif dans différentes couleurs sont peints en 1988. Cherchant à faire du logo une sorte de virus, General Idea multiplie ses itérations : papiers peints, sculptures, timbres, multiples, animations vidéos, etc.


Formé en 1969 par AA Bronson, Felix Partz et Jorge Zontal, General Idea est un collectif d’allégeance conceptuelle œuvrant dans de multiples techniques : photographie, sculpture, peinture, art postal, performance, vidéo, etc. Le collectif investit d’abord des sujets tels le glamour, la consommation, les médias, la figure de l’artiste et le pouvoir. À partir de la création de 1987, la majorité de ses œuvres traitent de la question du sida et de ses implications sociopolitiques. Mêlant humour et provocation, le travail de General Idea est reconnu internationalement et continue d’être largement exposé aujourd’hui. Le collectif est aussi à l’origine du centre d’artistes Art Metropole, à Toronto, et du magazine satirique FILE (1972-1989).

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L’ONTARIO

317, rue Dundas Ouest
Toronto (Ontario), M5T 1G4
416 979-6648

ago.ca »
Google Maps »