Cette photographie montre une robe faite de pièces de viande de bœuf cousues enfilée sur une femme.

Jana Sterbak

(Prague, République tchèque, 1955)

 

Vanitas: Flesh Dress for an Albino Anorectic

[Vanitas : robe de chair pour albinos anorexique]

1987

23 kilogrammes de viande de bœuf crue, fil à coudre, sel, métal et modèle

Dimensions variables

Acheté en 1996

Centre Pompidou, Paris, AM 1996-524

© Jana Sterbak. Photo : Centre Pompidou, MNAM-CCI


Vanitas: Flesh Dress for an Albino Anorectic [Vanitas : robe de chair pour albinos anorexique] est une robe faite de 23 kilos de viande de bœuf crue et salée, cousue à la main. Le processus de décomposition de la chair est une composante essentielle de l’œuvre. Entièrement refaite à chaque nouvelle présentation, la robe s’assèche progressivement, au vu et au su des visiteurs. Elle livre un commentaire critique sur les relations de pouvoir et le milieu de l’art en usant d’un matériau périssable. Le propos de l’œuvre est conditionnel à sa dégradation, d’où son titre Vanitas, qui fait référence aux vanités historiques. 


Jana Sterbak est une artiste canadienne d’origine tchèque. Sa pratique, majoritairement axée sur la sculpture, établit un rapport entre l’idée et la matière. Elle y explore la question du corps et de l’identité à travers une lentille tantôt ironique, tantôt compatissante. Les œuvres de Sterbak comportent souvent des matériaux non conventionnels. Sa robe de chair s’inscrit dans une exploration de cet objet vestimentaire. Vanitas: Flesh Dress for an Albino Anorectic soulève la controverse en 1991 lors de sa présentation dans l’exposition Jana Sterbak : Corps à corps au Musée des beaux-arts du Canada.

CENTRE POMPIDOU

Place Georges-Pompidou
75004 Paris
France
+33 1 44 78 12 33

centrepompidou.fr »
Google Maps »

Le thème de la robe a également été traité par l’artiste manitobaine Aganetha Dyck. Tirée de la série The Extended Wedding Party [La mariée, sa suite et ses invités], « Wedding Guest » [« Invitée aux noces »] est une installation composée de vêtements et d’objets partiellement recouverts de cire d’abeille, dont plusieurs sont disposés à l’intérieur de treillis métalliques suspendus. Pour obtenir ce résultat, Dyck insère des vêtements et des accessoires nuptiaux dans des ruches qu’elle tapisse de cadres sur lesquels les abeilles construisent leurs rayons. Le thème du mariage permet à l’artiste d’interroger les conventions sociales et ses rituels stéréotypés. The Extended Wedding Party fait ainsi un parallèle entre le labeur routinier des abeilles et les tâches domestiques qui incombent souvent aux femmes mariées.

Aganetha Dyck

(Winnipeg 1937)

 

“Wedding Guest” (from The Extended Wedding Party series)

[« Invitée aux noces » (tirée de la série La mariée, sa suite et ses invités)]

1994-1995
Chapeau, couvertures de ruches, grilles à reine
124,5 x 50,8 x 50,8 cm
Don de Peter Dyck, 1999
Collection du Musée des beaux-arts de Winnipeg, 1999-122
© Aganetha Dyck. Photo : Ernest Mayer