Cette couverture rectangulaire est constituée d’un assemblage de tissus cousus à la façon d’une courtepointe. Sur un fond quadrillé, des lettres de couleurs vives forment les mots « Reason over passion ».

Joyce Wieland

(Toronto 1930 – Toronto 1998)

 

Reason over Passion

[La raison avant la passion]

1968

Coton piqué

256,5 x 302,3 x 8 cm

Musée des beaux-arts du Canada, 15924

© Musée des beaux-arts du Canada. Photo : Musée des beaux-arts du Canada


Réalisée en 1968, Reason over Passion [La raison avant la passion] est une courtepointe en coton piqué sur laquelle est cousue une citation de Pierre Elliott Trudeau, alors nouvellement élu premier ministre du Canada. L’emploi d’une technique artisanale souvent associée au travail des femmes, le recours aux couleurs vives des lettres et les motifs de cœur en bordure rendent équivoques les paroles de l’homme politique qui prône la raison au détriment de la passion. Si Joyce Wieland voit en Trudeau le tenant d’un Canada fort, capable de contrer l’expansion culturelle et idéologique des États-Unis, l’artiste critiquera quelques années plus tard plusieurs décisions du premier ministre.


Joyce Wieland commence sa carrière artistique à Toronto en tant que peintre et graphiste. Lors de son séjour à New York avec son mari, l'artiste Michael Snow, entre 1962 et 1971, Wieland réalise plusieurs films expérimentaux, mais aussi des peintures, des collages, des assemblages, des courtepointes et des dessins érotiques. Artiste engagée, Wieland s’intéresse beaucoup à la politique et à l’activisme, plus particulièrement à l’identité nationale canadienne, aux actions collectives contre la guerre au Vietnam ainsi qu’aux revendications féministes et écologistes de l’époque. Certaines de ses œuvres s’inscrivent dans les courants de l’art conceptuel et du pop art alors en vogue.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA

380, promenade Sussex
Ottawa (Ontario), K1N 9N4
613 990-1985

beaux-arts.ca »
Google Maps »

Joyce Wieland réalise une seconde courtepointe incorporant en français la citation de Pierre Elliott Trudeau « La raison avant la passion ». Elle fait ainsi allusion à l’importance accordée au bilinguisme par le gouvernement libéral. Offerte en cadeau au premier ministre, l’œuvre est installée dans la résidence officielle du 24, promenade Sussex, à Ottawa. Fait ironique, l’épouse du premier ministre, Margaret Trudeau, a raconté avoir arraché les lettres de la courtepointe dans un accès de colère lors d’une dispute avec son mari.

Joyce Wieland

(Toronto 1930 – Toronto 1998)

 

La raison avant la passion

1968

Coton piqué

244,7 x 305,5 x 8 cm

Collection privée

© Succession Pierre Elliott Trudeau. Photo : Musée des beaux-arts du Canada