Cette huile sur toile monumentale se compose de trois panneaux verticaux alignés côte à côte. De petites taches rouges, bordeaux, blanches, jaunes et bleues remplissent la toile et forment une grande mosaïque de couleurs.

Jean Paul Riopelle

(Montréal 1923 – Isle-aux-Grues, Québec, 2002)

 

Pavane

1954

Huile sur toile

300 x 550 cm

Acheté en 1963

Musée des beaux-arts du Canada, 15038

© Succession Jean Paul Riopelle / SODRAC (2018)

Photo : Musée des beaux-arts du Canada


Pavane est une huile sur toile de très grand format composée de trois panneaux. La texture et la couleur y sont fondamentales. Pressée directement sur la surface de la toile, la peinture est appliquée à la spatule de manière à former un empâtement dense et aléatoire. Riopelle a réalisé ce triptyque selon une technique spontanée et automatique qui correspond au style de l’expressionnisme abstrait. Acclamée par la critique internationale, Pavane appartient à la période la plus célèbre de l’artiste, pendant laquelle il exécute de grandes mosaïques colorées. Elle est exposée à la 31e Biennale de Venise (1962), où l’artiste représente le Canada.


Formé à l’École du meuble auprès de Paul-Émile Borduas, Jean Paul Riopelle fait partie des automatistes et est l’un des signataires du Refus global (1948). Ayant séjourné à Paris et à New York, il côtoie autant les surréalistes que les expressionnistes abstraits. Au cours des années 1950, il élabore une pratique axée sur l’application de petites touches denses et épaisses, qualifiée de style « mosaïque ». Riopelle est souvent comparé au peintre américain Jackson Pollock (1912-1956) pour sa gestuelle spontanée. Il est l’un des artistes québécois les plus reconnus dans le monde.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA

380, promenade Sussex
Ottawa (Ontario), K1N 9N4
613 990-1985

beaux-arts.ca »
Google Maps »