Des charpentes de maisons en ruine se dressent à la verticale dans un paysage dévasté, tandis que le sol saccagé présente deux grands cratères creusés par les impacts d’obus. Le ciel se teinte de noir, d’orangé et de rouge.

Will Ogilvie

(Stutterheim, Afrique du Sud, 1901 – Toronto 1989)

 

Bombed Houses, Caen (Normandy)

[Maisons bombardées, Caen (Normandie)]

1944

Huile sur toile

76,7 x 61,5 cm

Transfert du Musée des beaux-arts du Canada, 1971

Collection Beaverbrook d’art militaire

Musée canadien de la guerre, 19710261-4436

© Succession Will Ogilvie. Photo : Musée canadien de la guerre


Dans Bombed Houses, Caen (Normandy) [Maisons bombardées, Caen (Normandie)], Will Ogilvie représente les vestiges de maisons bombardées pendant la Deuxième Guerre mondiale. Des charpentes filiformes qui semblent instables évoquent les silhouettes de grands personnages errant dans un paysage dévasté. Trahissant la présence au loin d’un incendie, une lueur rougeâtre teinte l’horizon sous un ciel ennuagé de fumée. Le sol ravagé par les bombardements est troué de cratères d’obus. Les rehauts de blanc et de gris accentuent l’aspect lunaire de la scène. Ogilvie donne à son œuvre un ton surréaliste qui traduit les sentiments de perte, de solitude et d’horreur résultant des violences de la guerre.


Will Ogilvie immigre à Toronto en 1925 à l’âge de 24 ans. Après un séjour d’étude à New York, il réalise en 1936 une série de murales pour la chapelle de la Hart House à l’Université de Toronto. En 1942, il est nommé peintre de guerre officiel du Canada. Alors qu’il se trouve au front en Europe, l’artiste exécute de nombreuses aquarelles. Celles-ci lui servent d’esquisses pour peindre, dans un second temps, des huiles sur toile qui se distinguent par leur style surréaliste. Après la guerre, Ogilvie enseigne dans plusieurs établissements, dont l’Ontario College of Art et l’Université de Toronto.

MUSÉE CANADIEN DE LA GUERRE

1, place Vimy
Ottawa (Ontario), K1A 0M8
1 800 555-5621

museedelaguerre.ca »
Google Map »