Un dessin en sépia montre des militaires entourant un personnage allongé au sol. Un Autochtone au torse dénudé est accroupi au pied du blessé. Quelques touches rouges et bleues colorent ses vêtements. Des rectangles, de couleur uniformément bleue à gauche et rouge à droite, encadrent le dessin à la manière d’un drapeau.

Robert Houle

(Saint-Boniface, Manitoba, 1947)

 

Kanata

1992

Acrylique et crayon Conté sur toile

228,7 x 732 cm

Acheté en 1994

Musée des beaux-arts du Canada, 37479.1-4

© Robert Houle. Photo : Musée des beaux-arts du Canada


Dans le panneau central du triptyque Kanata, Robert Houle reproduit au crayon la célèbre peinture d’histoire La mort du général Wolfe (1770), réalisée par Benjamin West (1738-1820). Seuls le vêtement et la coiffe du personnage autochtone assis au premier plan sont colorés d’un rouge et d’un bleu pâles. La coloration détourne l’attention du sujet principal de l’œuvre, la mort du général anglais, au profit de la figure de l’Autochtone. Elle fait également écho aux deux panneaux latéraux monochromes, dont les couleurs saturées symbolisent les nations anglaise et française. Cette composition, qui reprend aussi la structure du drapeau français, place l’Autochtone au centre du tableau, entre les peuples « fondateurs » du Canada, pour lui redonner toute son importance.


Bien que Kanata date de 1992, sa présence en 1921 dans notre récit n’est pas fortuite. Elle rappelle le moment de l’acquisition du célèbre tableau de Benjamin West, La mort du général Wolfe, de Benjamin West, par le Musée des beaux-arts du Canada. L’œuvre sera reprise près de 70 ans plus tard par l’artiste anishinaabe Robert Houle, également conservateur et critique d’art. Dans sa pratique, Houle remet en question la représentation des peuples autochtones en puisant dans l’histoire de l’art. Il reprend les genres de la peinture d’histoire et du monochrome pour les combiner avec des pratiques spirituelles autochtones ancestrales.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA

380, promenade Sussex
Ottawa (Ontario), K1N 9N4
613 990-1985

beaux-arts.ca »
Google Maps »

The Death of General Wolfe [La mort du général Wolfe], peint par l’artiste américain Benjamin West, représente une version idéalisée de la mort du général anglais James Wolfe (1727-1759) sur les plaines d’Abraham en 1759, lors de la Conquête des colonies françaises par les Britanniques. La présence d’un personnage autochtone assis à l’avant-plan contemplant la scène a souvent été critiquée à cause de sa représentation stéréotypée, de sa position agenouillée et de son apparente passivité.

Benjamin West

(Springfield, Pennsylvanie, 1738 – Londres 1820)

 

The Death of General Wolfe

[La mort du général Wolfe]

1770

Huile sur toile

152,6 x 214,5 cm

Don du 2e duc de Westminster au Mémorial canadien de la guerre, 1918

Transféré au Musée des beaux-arts du Canada en 1921

Musée des beaux-arts du Canada, 8007

Photo : Musée des beaux-arts du Canada