Au premier plan, la silhouette d’un conifère dégarni se dresse à la verticale, légèrement décentrée vers la droite. Les plans successifs, brossés à larges coups de pinceau plats, montrent un lac et des montagnes dans le crépuscule. Le vaste ciel présente un dégradé de bleus, d’orangés et de verts.

Tom Thomson

(Claremont, Ontario, 1877 – Lac Canoe, Ontario, 1917)

 

The Jack Pine

[Le Pin]

1916-1917

Huile sur toile

127,9 x 139,8 cm

Acheté en 1918

Musée des beaux-arts du Canada, 1519

Photo : Musée des beaux-arts du Canada


The Jack Pine [Le Pin] de Tom Thomson est considéré comme une icône de l’histoire de l’art canadien. S’inspirant du mouvement Arts and Crafts, qui valorise les motifs décoratifs, Thomson a recours à l’arabesque pour peindre son sujet. L’enchevêtrement des branches rappelle les embuches franchies par l’artiste pionnier pour peindre les paysages sauvages du nord de l’Ontario. Cette vision romantique du paysage inhabité sera revisitée par des artistes contemporains, comme Diana Thorneycroft, qui insère des activités humaines dans ses reprises d’œuvres du Groupe des Sept.


Tom Thomson a cherché à créer un art national en représentant la nature canadienne. Son métier d’illustrateur a influencé le style décoratif de ses œuvres richement colorées. L’année même où il termine The Jack Pine, Thomson se noie au cours d’une expédition en canot — probablement en quête de son prochain sujet. Sa disparition, dans des circonstances jamais élucidées, a fait de lui une figure mythique au même titre que sa production artistique. Bien qu’il soit souvent associé au Groupe des Sept, Thomson meurt trois ans avant la formation officielle du groupe en 1920.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA

380, promenade Sussex
Ottawa (Ontario), K1N 9N4
613 990-1985

beaux-arts.ca »
Google Maps »