Une femme, vêtue d’une longue robe blanche déployée dans la partie gauche du tableau, est allongée sur un canapé. Son visage, tourné vers une lampe et quelques bougies disposées sur une table, baigne dans une lumière orangée.

Florence Carlyle

(Galt, Ontario, 1864 – Crowborough, Angleterre, 1923)

 

The Moth

[Le papillon de nuit]

1910

Huile sur toile

61,9 x 74,6 cm

Legs de Wilhelmina Morris McIntosh

McIntosh Gallery, Western University, 1940.0045

Photo : Alan Noon


Le papillon de nuit [The Moth], de l’artiste Florence Carlyle, représente une femme pensive étendue sur un canapé. Son visage baigne dans la lumière chaude émanant d’une lampe. Sa longue robe blanche, qui dessine une grande diagonale, crée un contraste avec l’ombre environnante. Cet effet de clair-obscur accentue le sentiment d’introspection et de solitude qui se dégage du sujet. Renouant avec certains aspects du romantisme et s’inspirant du symbolisme, Carlyle livre le portrait sensible d’une figure féminine dans un univers domestique. Ce thème, populaire dans l’art britannique au début du XXe siècle, est repris ici par une artiste canadienne qui en fait son sujet de prédilection.


Florence Carlyle est initiée à l’art dans sa jeunesse grâce à des ateliers qu’organise sa mère. Encouragée par l’artiste Paul Peel, elle poursuit ses études en France auprès de différents maîtres, dont le peintre académique William Bouguereau (1825-1905). De retour au Canada en 1896, Carlyle installe son studio à London et à Woodstock, en Ontario, puis à New York en 1899, et finalement en Angleterre, où elle passe les dix dernières années de sa vie. De nature indépendante et entreprenante, elle voyage beaucoup et mène avec succès sa carrière artistique, à une époque où il est difficile pour les femmes d’être autonomes sur le plan financier.

WESTERN UNIVERSITY

1151, rue Richmond
London (Ontario), N6A 3K7
519 661-2111

uwo.ca »
Google Maps »