Cette vue rapprochée d’un masque de hockey se compose de grands aplats de couleur blanche, rouge et bleue. Plusieurs coulures de peinture rythment la toile.

Serge Lemoyne

(Acton Vale, Québec, 1941 – Saint-Hyacinthe, Québec, 1998)

 

Dryden

1975

Acrylique sur toile

224 x 346 cm

Acheté en 2000 avec le fonds de l’Association des bénévoles du Musée des beaux-arts de Montréal

Musée des beaux-arts de Montréal, 2000.8.1-2

© Succession Serge Lemoyne / SODRAC (2018)

Photo : MBAM, Christine Guest 


Composé de deux grands panneaux, Dryden fait partie de la période bleu-blanc-rouge du peintre Serge Lemoyne. Cette œuvre célèbre reprend les couleurs emblématiques de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal pour rendre hommage au gardien de but Ken Dryden (né en 1947). À mi-chemin entre figuration et abstraction, elle présente des aplats de couleur dégoulinants de peinture qui reproduisent en gros plan un masque de hockey. Avec cette esthétique picturale, Lemoyne s’inscrit dans le courant du pop art tout en intégrant certains gestes de l’action painting, technique associée au courant de l’expressionnisme abstrait, qui consiste à projeter de la peinture sur une toile.


Bien que Dryden date de 1975, sa présence en 1909 n’est pas fortuite. Elle rappelle la création de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal, dont le thème influencera la carrière de Serge Lemoyne. Cet artiste québécois participe à de nombreuses manifestations d’art engagé avec l’idée de brouiller les frontières entre l’art et la vie. Sa période bleu-blanc-rouge, qui s’échelonne sur dix ans, débute en 1969 lorsqu’il transforme une galerie en patinoire. Lemoyne organise d’autres performances qui, tout en rendant hommage aux Canadiens de Montréal, sollicitent la participation du public, en l’invitant notamment à projeter sur une toile des rondelles évidées et remplies de peinture.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec), H3G 1J5
514 285-2000

mbam.qc.ca »
Google Maps »