Ce tableau montre une mère assise sur le bord d’un lit, veillant son enfant endormi. Alors qu’elle est plongée dans l’ombre, celui-ci baigne dans une lumière blanche. Un flacon et un livre se trouvent sur la table de chevet.

Laura Muntz Lyall

(Radford, Angleterre, 1860 – Toronto 1930)

 

The Watcher

[Mère veillant son enfant]

1894

Huile sur toile

71,1 x 91,4 cm

Collection privée

Photo : avec l’aimable autorisation de Sotheby’s, Toronto


Dans The Watcher [Mère veillant son enfant] de Laura Muntz Lyall, une mère assise sur un lit veille son enfant endormi. Le flacon sur la table de chevet laisse supposer que l'enfant est malade. Muntz Lyall emploie la technique du clair-obscur pour créer un fort contraste entre les deux figures. Son traitement atmosphérique de la lumière accentue le sentiment d’intimité et l’effet dramatique qui se dégagent de la scène. Dans un style réaliste, Muntz Lyall investit les thèmes de la maternité et de l’enfance, très populaires en Angleterre et au Canada à l’époque victorienne.


Laura Muntz Lyall arrive au Canada pendant son enfance. Jeune adulte, elle travaille comme enseignante afin de financer ses études en art. En 1892, elle part pour la France et s’inscrit à l’Académie Colarossi. Elle expose au Salon de Paris en 1895, où elle récolte une mention honorable. Ses représentations de femmes et d’enfants attirent bientôt l’attention du public. De retour au Canada, Muntz Lyall ouvre un studio à Toronto et y donne des cours d’art. En 1909, elle est la première femme à exposer avec le Canadian Art Club. À la suite du décès de sa sœur, elle ralentit sa production pour prendre soin des onze enfants de cette dernière.

Collection privée