Deux femmes identiques prennent le thé dans un décor victorien. Celle de gauche verse le thé alors que l’autre regarde le spectateur. À l’arrière-plan, une troisième femme identique semble sortir d’un cadre accroché au mur et verse de la crème sur la tête de la femme assise à droite.

Hannah Maynard

(Bude, Angleterre, 1834 – Victoria 1918)

 

Tea Time

[L’heure du thé]

vers 1893

Tirage moderne d’après négatif original sur verre

25,3 x 20,1 cm

Archives du Musée royal de la Colombie-Britannique,  F-02852

Photo : avec l’aimable autorisation du Musée royal de la Colombie-Britannique


Dans Tea Time [L’heure du thé], Hannah Maynard interprète avec humour une activité quotidienne typique de son époque : l’heure du thé. La photographe utilise la technique de la surimpression pour se représenter dans trois positions différentes. L’un des autoportraits sort d’un cadre accroché au mur et introduit un élément perturbateur : Maynard verse le contenu d’un crémier sur la tête d’une autre Maynard qui ne s’aperçoit de rien. Cette action ridiculise la respectabilité victorienne mise de l’avant par le décor et l’apparence de Maynard. L’absurdité de la scène précède les représentations humoristiques des artistes dadaïstes et surréalistes au XXe siècle.


Née en Angleterre, Hannah Maynard immigre au Canada en 1851 et apprend le métier de photographe en Ontario avant d’ouvrir son propre studio à Victoria en 1862. Elle connait beaucoup de succès avec ses portraits d’enfants et de familles. À partir de 1880 environ, elle diffuse son travail dans toute l’Amérique du Nord avec la vente de ses populaires photomontages d’enfants. Maynard réalise aussi des autoportraits qui montrent l’étendue de son savoir-faire technique avec une touche d’humour. Elle sera la première photographe officielle du département de police de Victoria de 1897 à 1903.

MUSÉE ROYAL DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE

675, rue Belleville
Victoria (Colombie-Britannique), V8W 9W2
250 356-7226

royalbcmuseum.bc.ca »
Google Maps »