Cette photographie montre un escalier en spirale vu d’en haut sur quatre étages. Les planchers des différents paliers sont en damier. Un alignement vertical de colonnades blanches soutient la structure à droite.

Jules-Ernest Livernois

(Saint-Zéphirin-de-Courval, Québec, 1851 – Québec 1933)

 

Le grand escalier du Grand Séminaire, Québec

vers 1885

Épreuve à la gélatine argentique

11,4 x 19,3 cm

Don de la collection Yves Beauregard, 2014

Collection du Musée national des beaux-arts du Québec, 2014.115.13


Le grand escalier du Grand Séminaire fait partie d’un reportage photographique sur cette institution religieuse et éducative de Québec. L’escalier de fonte modulaire à la fine pointe de l’ingénierie est considéré à l’époque comme un joyau de l’architecture moderne. Jules-Ernest Livernois photographie l’escalier en plongée, ce qui souligne son ampleur déjà accentuée par le cadrage serré. La prise de vue moderne et les jeux de textures qui géométrisent l’espace font écho à la modernité de l’architecture.


En 1873, alors qu’il n’a que 22 ans, Jules-Ernest Livernois prend les rênes du studio fondé par son père, Jules-Isaïe Benoît dit Livernois (1830-1865), à Québec. Actif de 1854 à 1974, le studio Livernois est l’entreprise de photographie ayant eu la plus grande longévité au Québec. Parallèlement à son activité de portraitiste, Jules-Ernest Livernois réalise des reportages photographiques qui lui laissent une plus grande liberté créative. Il s’intéresse particulièrement à l’architecture de Québec et au développement démographique de l’arrière-pays grâce au chemin de fer.

MUSÉE NATIONAL DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC

179, Grande Allée Ouest
Québec (Québec), G1R 2H1
418 643-2150

mnbaq.org »
Google Maps »