Cette peinture représente une scène d’hiver qui se déroule sur une place publique. Au premier plan, trois hommes vêtus de fourrure gesticulent devant un homme et une femme. D’autres personnages vaquent à leurs occupations à l’arrière-plan.

Alfred Boisseau

(Paris 1823 – Buffalo, New York, 1901)

 

Des cochers à Montréal se disputent un client

1883

Huile sur toile

68,6 x 112,7 cm

Acheté en 2009 avec les fonds de la Campagne du Musée 1988‑1993

Musée des beaux-arts de Montréal, 2009.17

Photo : MBAM, Christine Guest 


Des cochers à Montréal se disputent un client situe l'action dans un lieu économique d’une grande importance au XIXsiècle : la place d’Armes, à l'époque en plein cœur de Montréal. C’est avec minutie qu’Alfred Boisseau représente trois cochers vêtus de fourrure sollicitant âprement un couple bien nanti. L’activité qui se déroule autour de la scène et les beaux vêtements des dames qui déambulent devant un magasin témoignent d'une ville en pleine effervescence. Bien que Boisseau se soit adonné aux portraits de personnalités politiques telles que Louis-Joseph Papineau (1786-1871), l’artiste choisit ici la scène de genre pour illustrer une facette de la vie économique montréalaise.


D’origine française, Alfred Boisseau s’installe en 1861 à Montréal, où il pratique la photographie et la peinture. Sa production est teintée par la formation reçue à l’École des beaux-arts de Paris dans l’atelier du peintre d’histoire Paul Delaroche (1797-1856). Boisseau enseigne l’art à son tour à partir de 1885 à l’école du Conseil des arts et manufactures de Montréal. Parmi ses élèves, on compte Maurice Cullen, qui deviendra un peintre canadien réputé pour ses paysages d’hiver.

 

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

1380, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec), H3G 1J5
514 285-2000

mbam.qc.ca »
Google Maps »