John A. Fraser

(Londres 1838 – New York 1898)

John Karst (graveur) 

(Bingem, Allemagne, 1836 – New York 1922)

 

Watching for Deer

[À l’affût du chevreuil]

vers 1882

Gravure sur bois

George Monro Grant et Lucius R. O’Brien, Picturesque Canada: the country as it was and is, Toronto, Belden Bros., vol. 2, 1884, p. 639

Collections spéciales de la Bibliothèque des arts de l’UQAM


Dessinée par John A. Fraser et gravée par John Karst, Watching for Deer [À l’affût du chevreuil] illustre l’un des chapitres de l’ambitieux ouvrage Picturesque Canada: the country as it was and is [Canada pittoresque : le pays comme il a été et comme il est]. La scène offre une vision romantique de la nature ontarienne, agrémentée d’une imagerie chère à Fraser. Elle montre une berge rocailleuse sur laquelle repose un canot. Pour ajouter au pittoresque de la scène, un homme appuyé nonchalamment sur une pagaie observe l’horizon, tandis que son compagnon fume la pipe près d’un feu. La reproduction de la gravure dans un recueil comme Picturesque Canada contribue à promouvoir l’industrie du tourisme et à consolider une image nationale canadienne au moyen du paysage.


Le réalisme quasi photographique des œuvres de John A. Fraser découle probablement de son expérience de coloriste auprès du photographe William Notman. Le tempérament fougueux et ambitieux de l’artiste ne lui vaut pas que des amis sur la scène artistique canadienne. Ses relations déjà conflictuelles avec Lucius R. O'Brien s’enveniment lorsque ce dernier, en tant que directeur artistique de Picturesque Canada, choisit plusieurs artistes américains au détriment de ses pairs canadiens pour illustrer l'ouvrage. Fraser, qui voit ses croquis refusés par O'Brien (exception faite de Watching for Deer), quitte Toronto l’année suivante pour l’Ouest canadien, puis les États-Unis.

BIBLIOTHÈQUE DES ARTS DE L’UQAM

400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec), H2L 2C4
514 987-6134

bibliotheques.uqam.ca »
Google Maps »

Publié d’abord en tranches, Picturesque Canada: the country as it was and is [Canada pittoresque : le pays comme il a été et comme il est] parait pour la première fois sous la forme de deux volumes en 1882. Ses 880 pages comprennent des textes de George Monro Grant sur les différentes régions du Canada et plus de 500 gravures. Parmi les artistes canadiens qui collaborent à cette vaste entreprise, citons John A. FraserRobert Harris et Lucius R. O'Brien. Une œuvre du marquis de Lorne (1845-1914), alors gouverneur général du Canada, y figure également. Fait étonnant, les œuvres de la princesse Louise (1848-1939), épouse du marquis, ne s’y trouvent pas, bien que son art soit davantage reconnu. Ce type d’ouvrage illustré est populaire dans la deuxième moitié du XIXe siècle, comme en témoignent les livres Picturesque America (1872-1874), Picturesque Europe (vers 1875) et Picturesque Atlas of Australia (1886-1888).

Frederic B. Schell 

(Philadelphie, Pennsylvanie, 1838 – Chicago, Illinois, 1902)

Arthur Willmore

(Birmingham, Angleterre, 1814 – Londres 1888)

 

Parliament Building, Ottawa

[Le Parlement du Canada, Ottawa]

vers 1882

Gravure sur bois

George Monro Grant et Lucius R. O’Brien, Picturesque Canada: the country as it was and is, Toronto, Art Publishing Co., vol. 1, 1882, p. 1

Collections spéciales de la Bibliothèque des arts de l’UQAM